Cours sur l’apprentissage automatique avec le professeur Andrew Ng de l’Université Stanford – Semaine 1

Voici un compte-rendu de la première semaine du cours sur l’apprentissage automatique avec le professeur Andrew Ng de l’Université Stanford.

C’est un cours en ligne de 12 semaines et je vous donnerai sur ce blogue un compte-rendu de mes progrès.

J’ai mis environ 16 heures à compléter le contenu de la première semaine, et un autre 4 heures en recherche et lecture de contenu relié. J’ai par exemple beaucoup apprécié le canal YouTube de Grant Sanderson, 3Blue1Brown math channel. J’ai trouvé ses vidéos sur les réseaux de neurones (ici et ici) particulièrement intéressants.

J’ai complété avec succès tous les exercices obligatoires et optionnels, tous avec un score parfait (yé!). Pour être honnête cependant, le contenu de cette première était plutôt léger, alors on verra si j’arrive à maintenir ces résultats pour la suite.

Arthur Samuel a programmé dans les années 50 un ordinateur capable de le battre au jeu de dames. Il a défini l’apprentissage automatique comme l’habileté pour un ordinateur d’apprendre sans être explicitement programmé.

La définition de Tom Mitchell pour l’apprentissage automatique comme un apprentissage relatif à une tâche qui permet à la performance de s’améliorer avec l’expérience.

Ça avait beau être une semaine d’introduction, j’en ai quand même arraché un peu avec les mathématiques, parties intégrantes de ce cours et beaucoup plus présentes que j’avais anticipé.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec un contenu similaire à ce qui précède, je suis au regret de vous informer que ce cours n’est probablement pas pour vous. ☹

Ceci dit, et malgré que ces formules aient fait ressurgir de mauvais souvenirs de mes années de collège (années où j’ai clairement passé beaucoup trop de temps au club d’échecs), j’ai quand même réussi à suivre et comprendre le contenu sans trop de problème.

Le professeur Andrew Ng est un excellent professeur. Il est facile à comprendre et j’ai trouvé qu’il parlait juste à la bonne vitesse, ni trop vite ni trop lentement. J’aime la manière dont il présente les concepts importants comme des « intuitions », nous permettant de tout de suite comprendre de quoi il s’agit avant de plonger dans les détails techniques et surtout mathématiques.

Le matériel du cours inclut un test, des formules et des graphiques, souvent annotés à la main pendant la présentation.

À ce stade, je suis déjà prêt à lui donner une note de 10 sur 10.

Le cours lui-même et bien structuré et la plateforme Coursera nous aide à garder le fil et à visualiser nos progrès. Un 10 sur 10 là aussi.

Il y a un forum de discussion avec des tonnes de questions et beaucoup de réponses, mais je n’y ai rien trouvé de particulièrement inspirant. Je donne une note de 7 sur 10 à cet outil. J’y ai cependant trouvé un contact à Montréal qui suit le cours en même temps que moi : David Pascal. Nous nous sommes éventuellement rencontrés en personne et avons vite réalisé que nous avions beaucoup d’affinités. C’est le début, je crois, d’une belle amitié. 😊


Posez vos questions et partagez vos idées ici. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter ou LinkedIn. Si vous préférez écouter plutôt que lire, abonnez-vous à ma chaîne YouTube.

Si vous trouvez ce contenu intéressant, partagez le lien avec vos amis et collègues, et aider d’autres à le trouver en cliquant « j’aime » et « partage » sur les réseaux sociaux.


Francis Dion est un entrepreneur techno et un mentor. Passionné par l’intelligence artificielle, le blockchain, le leadership, l’entrepreneuriat, la vente et le marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *